STIC et gestion des connaissances

L’objectif de cet axe de recherche est d’étudier l’apport des STIC (sciences et technologies de l’information et de la communication ) dans la gestion des connaissances et la gestion des compétences au sein des entreprises ou des administrations. En effet, si la révolution industrielle avait forgé un modèle économique sur la transformation des ressources matérielles naturelles pour satisfaire les besoins des individus et des sociétés, le savoir est aujourd’hui devenu une ressource à part entière et exige désormais à être traité comme tel. La profonde mutation induite par les STIC amène entreprises et administrations à penser et développer des représentations et des valeurs partagées pour envisager l’avenir sur une base nouvelle.

 

Programme initial de recherches

 

  • Mener des recherches sur les langages et les outils de représentation des connaissances.
  • Rechercher comment améliorer les processus de création des connaissances (grâce à la communication des personnes et aux technologies d’extraction des connaissances).
  • Etudier les vastes possibilités de stockage des connaissances offertes par les STIC.
  • Rechercher comment faciliter, accélérer et élargir le transfert des connaissances, en évitant la profusion des outils et en privilégiant la cohérence et la simplicité.
  • Rechercher comment permettre l’application automatisée des connaissances.
  • Evaluer les résultats des recherches dans cet axe par le biais de séances de téléformation utilisant la plate-forme de la Fondation abritante.
  • Développer un site Web « STIC et gestion des connaissances » bilingue, voire multilingue, qui constituera pour l’entreprise comme pour l’administration une référence dans le domaine de la gestion des connaissances et des compétences, que ce soit en France ou dans les pays les plus demandeurs (pays émergents).
 
Dernière actualité

Un bilan très positif
31 mars 2006

Le Conseil d'administration de la Fondation Sophia Antipolis a tiré un bilan très positif de la phase de lancement du projet de Fondation de recherche Savoirs et technologies démarré depuis juin 2005...